Entretein du
Matériel
Photo
[ Accueil ] [ Le Milieu sous-marin et ses Contraintes ] [ Méthode de Prise de Vue ] [ Matériel Photo ] [ Numérique ]
[ La Faune Marine ] [ Sites de Plongée ] [ Question/Réponse ] [ Les Liens ] [ L'Auteur ]
[ Choisir son Matériel ] [ Débuter ] [ Progresser ] [ le TOP ] [ Matériel d'occasion ] [ Entretien du Matériel ] [ Flash ]

   



Le matériel photo sous-marin travaille dans des conditions très dures: pression, eau salée, grains de sable, poussière et chocs en tous genres. Vous devez absolument prendre soin de votre matériel si vous voulez le garder en bon état plusieurs années vue l'investissement.

- Transport: transportez votre matériel dans une mallette avant et après la plongée. Sur un bateau vous connaissez l'ambiance et surtout la place disponible. Une malletteà l'épreuve de tous les chocs est indispensable. Vous assemblez votre matériel au dernier moment avec tous les câbles qui étaient déjà près.

- Sur le bateau: faites le moins possible d'opération car ce n'est pas un endroit protégé du sable....Juste un changement de pellicule entre deux plongées après avoir bien séché votre boîtier pour éviter qu'une goutte ne rentre dans l'appareil. Ayez toujours sur vous du papier "absorbant" type Sopalin et non des chiffons qui peuvent laisser des fils. N'utilisez pas d'air comprimé car vous faites pénétrer les saletés et l'eau avec le sel. Si vous avez de l'eau douce, faites un rinçage après chaque plongée.

- En fin de journée: démontage complet en laissant à la rigueur les câbles électriques en place. Toutes les pièces métalliques sont séparées et mises dans l'eau douce pour rinçage ( pas sous la pression du robinet) . Laissez au moins une heure et faites sécher sur une serviette. Après vous pouvez changer les piles du flash et la pellicule. Vérifiez les joints lors de toutes ces ouvertures et surtout l'absence de grains de sable ou de cheveux. Lors du remontage faites bien attention au pas de vis ( exemple du bouchon de flash du Nikonos 105). Une fois que tout est en place faites un essai du flash, vérifiez la cellule de l'appareil et puis remettez le tout dans la mallette avec du plastique à bulles.

- Entretien du matériel: vous devez différencier l'entretien courant et lorsque vous n'utilisez pas votre matériel pendant plusieurs semaines. Les joints de toutes les parties qui se démontent ( objectifs, prises, logement des piles, dos, bouchon du flash, ....) sont fragiles et ne doivent pas être enlevés avec des objets "tranchants". Vous pouvez utiliser une carte de crédit après avoir fait sortir le joint en poussant avec deux doigts. Nettoyez avec du papier qui ne "peluche" pas le joint mais aussi le logement du joint. Vous pouvez utiliser dans ce cas une bombe d'air comprimé avec un petit tube en faisant bien attention de pousser les saletés vers l'extérieur. Graissez ensuite normalement et sans excès avec la graisse préconisée par le constructeur.

- Stockage longue durée: les piles sont enlevées, les joints démontés et graissés mis dans un sac en plastique pour éviter qu'ils sèchent et appareil dans un endroit sec et à l'abris de la poussière. Ne laissez jamais les piles en place ( appareil et flash) car elles peuvent "couler".

- Corrosion par le sel: le rinçage concerne TOUT le matériel, même un bras de flash. Une semaine sans rinçage de cette partie métallique: le pas de vis est bouffé par la corrosion du sel. J'ai même vue un câble d'alimentation pour flash Nikonos dont les prises ne tournaient plus ( 1200F) après une semaine. Ce conseil est valable pour votre torche, les fermetures métalliques de vos sacs de plongée...

- Infiltration d'eau: quelques gouttes? un nettoyage immédiat avec du papier absorbant sans laisser de "débris" et en enlevant tout le sel. Essayez de trouver la raison: mauvaise fermeture, joint sale, cheveux, choc au cours de la plongée. Si c'est la noyade totale: on retire les piles immédiatement et on rince à l'eau douce, puis on sèche le plus possible pour éviter la corrosion pendant l'envoi au réparateur.

- En Plongée: AUCUN saut avec le matériel à la main. Pour les plongées dérivantes à vous de trouver une aide sur le bateau et au retour même chose. Méfiance avec les "zodiaques": cherchez toujours de l'aide, remontez le dernier ou le premier car il n'y a pas de place pour votre "cher" matériel. Attention aux objectifs "lourds": n'hésitez pas à mettre un élastique pour la mise à l'eau en attendant que la pression joue son rôle une fois sous l'eau.

Dernière sécurité pour votre matériel et pour les ...autres: un câble "téléphonique" extensible avec mousqueton relié à votre stab.Pendant la plongée vous disposez d'une longueur d'un mètre et vous pouvez même lâcher votre matériel. Pendant les phases de descente, remontée et palier, votre matériel est juste contre vous et vous pouvez, au cas où, porter assistance à un autre plongeur sans perdre votre matériel. N'oubliez pas aussi les situations de "stress" ( courant fort, plongée de nuit, faible visibilité, ..) où vous risquez d'avoir besoin de vos deux mains. Pour les plongées de nuit, je fixe une lampe sur le matériel: support de l'appareil par exemple. Certains flashs sont équipés d'une position "SAFETY" comme le SB105 de Nikonos: un éclair au 1/32ème de puissance toutes les deux secondes.

 

 

 

Comment Choisir son Matériel | Pour Débuter | Pour Progresser |Le TOP | Matériels d'Occasion | Entretien du Matériel | Flash |

Accueil | Le Milieu sous-marin et ses Contraintes | Méthode de Prise de Vue | Matériel Photo | Numérique | La Faune Marine | Sites de Plongée

Question/Réponse | Les Liens | L'Auteur